|

Un Chantier rondement mené !

Si tout le monde connaît la maison « Coccinelles » de la rue de la Forge, qu’en est-il de l’espace qui se cache derrière le joli mur de pierre qui lui fait face ? Un beau portail s’ouvre sur un ilot de végétation touffue, qui masque un beau bâtiment « en péril ».

Ce jardin à l’abandon appartient à la propriété Mounier que la Mairie vient d’acquérir dans le cadre d’une procédure de préemption. Le projet étant de créer un espace public en cœur de bourg.
Nul doute que cet ilot de fraicheur et d’ombrage qui abrite de beaux arbres sera très apprécié des habitant-e-s.

Pour l’élaboration de ce projet, commençons par l’acte 1: Nettoyer ce jardin, lui redonner visage humain, stopper la dégradation des murs de pierre et les nuisances au voisinage.

Pour ce faire, nous avons lancé un appel à bénévoles pour le samedi 25 Novembre au matin.

Par un beau temps de fin d’automne, une quinzaine de personnes motivées, bien équipées et munies de sécateurs, débroussailleuses, tailles-haies et autres instruments… se sont retrouvées à 9h autour d’un café offert par la Mairie.

Le groupe s’est ensuite gentiment dirigé vers le lieu du chantier où la distribution des rôles s’est faite très spontanément. Enlever le lierre solidement installé dans le muret, dégager les bambous, tailler, débroussailler … sont autant de tâches effectuées avec une incroyable efficacité et dans la bonne humeur. Les chargements de déchets verts ont été transportés au Buisson avec le camion de la Mairie, pour la joie d’Arsène, ravi de faire partie de l’équipée. Le volume de végétaux étant si important, Régis MONTRIGNAC est venu à notre secours pour nous aider à pousser le tout avec son Manitou.

Toutes les composantes de la population étaient représentées comme le montre la jolie photo de groupe. Des conversations franco-anglaises ont enrichi les vocabulaires respectifs !

« Au fait comment dit-on « sécateur » ou « lierre » en anglais ? pouvait-on entendre ici et là. D’agréables discussions autour de la pratique du jardinage ont également pu se faire entendre. 

Un magnifique houx plein de boules s’est offert à nous pour bien nous signifier que Noel arrivait à grands pas …

A 12 h 30, après trois heures de travail rondement mené, l’espace était dégagé, mettant en valeur les pierres, le beau portail, et la grange attenante dans ce lieu plein de charme.

Le casse-croute commandé à Lucas et livré par Bernard eut un franc succès !

A venir, une nouvelle matinée à programmer et un appel à idées pour trouver un nom à ce nouveau lieu public !

A lire également